A la conquête des montagnes du Hoggar à VTT


  • Durée : 8 jours.
  • Hébergement: bivouac(sauf à l'Assekrem).
  • Niveau: il est indispensable que vous soyez en bonne santé car quelques pistes demandent pas mal d'efforts physiques.
  • Découverte d'une grande diversité de paysages.
  • Découverte du Hoggar, rencontre avec le peuple local et découverte de leurs traditions.
  • Visite de l'ermitage de Père Foucauld à l'Assekrem au coeur de l'Atakor.
  • Encadrement: véhicule 4x4 d'assistance pour le transport des bagages, cuisine, nourriture, eau, matelas, tentes, outillage etc... Un guide et un cuisinier/chauffeur vous accompagnent également.
  • Les vélos et nécessaire de réparation sont à prévoir par le client  (ainsi que le casque que nous conseillons de porter quand vous montez à vélo).
  • Vous portez un petit sac à dos avec les besoins personnels de la journée.

 

Veuillez nous contacter pour l'itinéraire détaillé.

Consultez aussi notre rubrique  type de circuits

En plein coeur du Sahara, à l'est de Tamanrasset, se dresse le Hoggar (Ahaggar en tamasheq), un gigantesque ensemble montagneux qui s’étend sur une superficie de 554000 km², Il est délimité au sud par le Ténéré, à l’ouest par le Tanezrouft, au nord et à l’est par les tassilis de Ahnet, Mouydir et Ajjer.;Au coeur du Hoggar,le massif l'Atakor est constitué de sommets parmi les plus hauts du Sahara, Tahat 2910 m, Ilamane 2760 m et Assekrem 2728 m. Il est constitué de tours de basaltes, phonolites et trachytes, formées par une activité volcanique intense au tertiaire et au quaternaire.

 

Si l'Assekrem dans le Hoggar est l'endroit le plus prisé et le plus visité cela est dû à deux aspects : la beauté exceptionnelle du site avec ses couchers et levers du soleil uniques au monde, parait-il et aussi à cause de l'histoire de Charles de Foucauld dont le refuge qu'il avait construit était devenu le lieu de pèlerinage et de recueillement.

Charles de Foucauld (le père Blanc) a mené une vie monastique et lorsqu'il a découvert l'Algérie et surtout le peuple touareg, il a essayé de les comprendre, il les a aimés et est devenu leur ami. La vue à l'Assekrem est plus belle qu'on ne peut ni le dire, ni l'imaginer. L'Assekrem avec ces forêts de pics et d'aiguilles rocheuses est un lieu époustouflant. Les yeux ne cessent de s'émerveiller. Quand on voit la vue on se réalise que l'on n'est qu'une goutte d'eau dans la mer.


Du fait que le climat est moins extrême que dans le reste du Sahara, le Hoggar est un important refuge pour certaines espèces d’animaux et de plantes. D’un point de vue écologique, il peut être différencié du reste du Sahara.


Pour les amoureux des sports de montagne et d’escalade, les sommets de l'Ahaggar et Tasnou, ou même Tefedest, sont de bons endroits pour pratiquer ces sports. En 1987, toute la région du Hoggar a été déclarée comme Parc National de l’Ahaggar.


Les Tassilis (signifie "plateau" en tamasheq) autour de Tamanrasset: Tassili Hoggar, Tassili Ahnet, Tassili Immidir, Tassili In-maskor, Tassili Tingharho, sont des zones désertiques où ily a moins de vie. La vie est purement sauvage là-bas. On y trouve des animaux comme des mouflons à manchettes, des gazelles, des fennecs, des chacals, des hérissons, des lièvres,.... Ces zones conservent aussi l'art de l'homme préhistorique avec des représentations de scènes de la vie quotidienne, de chasse, de fêtes,...